Agnès : trois grossesses, quatre enfants

Agnès a eu très tôt un désir d’enfant très puissant, et elle a eu la chance de vivre 3 grossesses très différentes, dont une gémellaire et inespérée.

Dans cet épisode elle nous raconte tout: la béatitude d’être enceinte, la complexité de l’allaitement, les moments de solitude, et les baby blues successifs bouleversants qui ont rythmé sa vie de jeune mère de famille nombreuse.

LES TEN TIPS D’AGNÈS 

1- Donner le lait à température ambiante: Rien à faire chauffer, c’est un gain de temps considérable, et ça permet de pouvoir les nourrir partout, sans être dépendant d’un micro-onde ou d’un chauffe- biberon. L’allaitement a le même avantage, mais je n’y suis pas arrivée

2- L’écharpe de portage: indispensable, à la maison pour calmer les pleurs, et à l’extérieur quand tu veux te balader avec une poussette simple qui passe partout (et accessoirement éviter de te faire arrêter par toutes les mamies du quartier qui te demandent si ce sont des jumeaux)

3- Sortir, au moins une fois par jour: Même en étant fatiguée, moche, encore grosse, avec le cheveu approximatif.  Malgré mes 4 étages sans ascenseur, je sortais. Ça permet de respirer un grand coup, de se rassurer en constatant qu’il y a encore des gens qui continuent de vivre une vie normale, et d’éviter cette sensation d’étouffer qui arrive souvent quand on est en huis-clos avec deux bébés ( le congé mat étant plus long, la sensation d’isolement peut être forte)

4- Eviter les visites: Autant j’aimais sortir de chez moi, autant recevoir me coûtait beaucoup. Je fais un peu l’ours les premières semaines, mais j’ai besoin de cette période de repli où j’apprivoise mes nouveaux bébés.

5- S’isoler dans une pièce fermée: Quand les pleurs n’en finissent pas et que rien n’arrive à les calmer. Les poser, et s’éloigner quelques temps. Afin de prendre le recul nécessaire et la force pour continuer.

6- Ne pas essayer de les « caler »: Frustrant pour tout le monde. Chaque bébé a son propre rythme, et lorsque que la sieste ou le repas tombe au même moment, ça n’est pas parce que tu les as calés, c’est parce que tu as eu du bol cette fois-ci.

7- Prendre une nourrice de nuit une fois de temps en temps, au début: Mes jumeaux se sont réveillés toutes les 2 heures, en décalé donc, pendant 6 mois. Quand ta santé mentale est menacée, t’offrir 6 heures de sommeil consécutives de temps en temps devrait être remboursé par la sécu.

8- Insulter la première qui te conseille de te reposer en même temps que tes bébés: Ca ne sert à rien, mais toi, ça t’aide à évacuer. Vas-y , tu as le droit. Elle mettra cet excès d’humeur sur le compte de la fatigue, elle a le droit aussi.

9- Laisser son coté « control freak » au vestiaire: Le bain, c’est pas tous les jours, les vitamines oubliées, on s’en remet, et le pyjama taché n’a jamais empêché un bébé de dormir.

10- Se faire confiance et faire confiance à ses bébés: 6, 8, 10 repas par jours de 30 ml ou de 150… on s’en fiche. A partir du moment ou leur courbe de poids et de croissance sont correctes, peu importe s’ils finissent leur bib ou pas. Pour la petite histoire, il m’est évidemment arrivé de donné 2 biberons de suite au même bébé pendant que l’autre était à la diète forcée… Ils s’en sont remis, tous les deux. Idem avec le contenu de leur couche, on s’en fiche aussi. Je pense qu’avec l’expérience, on apprend à savoir quand il faut s’inquiéter ou pas.

4 Comments
  • Picou
    Posted at 10:53h, 30 mars Répondre

    Génial! Ca me fait plaisir de retrouver mes copines de blog et de les découvrir plus en profondeur, merci de cette belle initiative!

  • Bébé est Arrivé !
    Posted at 22:37h, 10 avril Répondre

    Ça y est, j’ai enfin pris le temps d »écouter le podcast. Super interview, bravo !

  • Allychachoo - Famille en chantier
    Posted at 13:51h, 18 avril Répondre

    Passionnant de découvrir Agnès autrement que par ses écrits ! Merci pour cette série de podcasts !

  • Alexiane
    Posted at 08:55h, 26 novembre Répondre

    Merci pour toutes ces interviews passionnantes ♥

Post A Comment