CAROLE ET SON ENFANT EXTRA-ORDINAIRE

Elle voulait absolument être l’épisode 21, parce que pour parler trisomie elle trouvait ça assez idéal. C’est vous dire le recul qu’a cette maman sur le handicap de son petit garçon.  Carole n’avait pourtant eu aucun signe avant-coureur qui aurait pu la préparer à un tel choc : celui de découvrir le jour de son accouchement que le bébé qu’on vient de mettre au monde est porteur de trisomie 21. Alors il a fallu encaisser, pleurer mais pas trop longtemps, et affronter ce défi de la vie. Aujourd’hui Marcel a 3 ans, il est en pleine forme, et sa maman revient sur le jour de cette naissance qui a bouleversé tous ses fantasmes mais qui lui a fait rencontrer un enfant extraordinaire.

Le compte Insta de Carole: @lextraordinairemarcel

Le site pour suivre les aventures de Marcel: www.lextraordinairemarcel.com

L’association dont fait partie Carole: Trisomie Ille et Vilaine 

LES TEN TIPS DE CAROLE

1/ Voir avant tout les possibilités de son enfant plutôt que ses limites. Positiver et relativiser. Ça aide à voir la vie d’une toute autre façon.

2/ Faire de son mieux mais ne pas culpabiliser si on n’arrive pas toujours à être un parent « parfait » :  salle de bain zéro déchet, éducation positive, cuisine bio, activités Montessori…

3/ Apprendre la version simplifiée de la langue des signes pour communiquer dès le plus jeune âge avec son enfant. Et encore maintenant avec Marcel, qui baragouine mais ne parle pas. Sans cela nous ne saurions pas devinez de quoi il nous parle, ce qu’il veut, ce qu’il a. Pour cela nous avons suivi des cours avec une orthophoniste mais vous pouvez apprendre les bases seuls avec des livres genre « bébé signe » et grâce à l’application gratuite Elix. J’avais commencé à faire des chansons signées aussi sur les réseaux. Note à moi-même, à refaire régulièrement car on m’en réclame souvent !

4/ Immortaliser les moments. Photos et vidéos des enfants seuls mais aussi tous les 4 ou encore dans les bras des grands-parents. Autant avec Marcel j’ai eu l’impression que les premiers mois étaient longs, autant Basile a 8 mois mais c’est passé à une vitesse…

5/ Opter pour un porte bébé m’a libéré les bras ! Basile est un bébé koala qui avait énormément besoin d’être avec moi les 5-6 premiers mois, d’autant plus que je l’allaitais. Des amies m’ont offert un porte bébé Studio Roméo et j’adore sa simplicité d’utilisation associée à son look (marinière, la base).

6/ Utiliser des couches le plus clean possible pour les petites fesses des enfants. En l’occurrence les couches Les Petits Culottés. Elles valent les Joone en terme de qualité mais comme elles sont vendus en circuit court (de l’usine à chez nous directement) elles coûtent presque deux fois moins cher ! Couche sans produits chimiques et made in France… On fonce non ?!

7/ Trouver la draisienne adaptée à son enfant. Nous on a craqué pour une draisienne évolutive Trybike. Elle est juste parfaite car elle a d’abord 3 roues pour la stabilité puis 2, elle est réglable en hauteur et en longueur ! Le tout avec un super style vintage qu’on adore. Et si comme nous vous avez un enfant porteur de handicap, sachez qu’elle a été – bien – pensée par un couple dont la femme est psychomotricienne.

8/ Choisir la bonne poussette. Quel casse-tête ! D’autant plus lorsque les deux enfants sont rapprochés mais pas au même stade de motricité ! Je suis persuadée que nous avons trouvé la perle rare… Elle est juste en prévente pour le moment mais je la conseille car je suis convaincue qu’elle sera LA solution révolutionnaire pour beaucoup d’entre nous : la poussette Vidiamo Strollers. Elle passe en clin d’œil d’une version poussette 1 enfant à poussette pour 2. Avec notre petit Marcel qui ne marche jamais très longtemps, elle serait parfaite !

9/Mettre sur la liste des cadeaux de naissance un bijou Mon Petit Poids. Pour ma part j’ai eu la chance de me faire offrir un collier en main propre par la créatrice ! Nous avons sympathisé et voilà que je travaille à ses côtés ! La magie des réseaux sociaux !

10/ Apprendre à ses enfants le respect des autres et des différences de chacun.

2 Comments
  • Helene Z
    Posted at 10:05h, 10 janvier Répondre

    Tellement beau et fort ce témoignage !
    Loin des clichés. Bravo.
    Petite question: il me faut le titre de la chanson qui clôt le podcast !!
    Merci bp

  • Marie
    Posted at 16:40h, 28 mars Répondre

    Quel beau témoignage 😍
    Juste pour information, je suis actuellement enceinte et les taux d’alerte ont bougé : maintenant ils sont à 1/1000 (et plus 1/250) et apparemment si on est en dessous ce n’est plus une amiosynthese mais une prise de sang ce qui est beaucoup moins invasif!
    Encore merci pour ce témoignage, bisous à toute la jolie petite famille

Post A Comment