EP97- CAROLE TOLILA, RENONCER AU PETIT DERNIER…?

Certaines femmes ont une idée très précise du nombre d’enfants dont elles rêvent, pour d’autres, c’est plus flou. Cette incertitude est souvent liée à une multitude de paramètres et d’hésitations insolubles pouvant entraîner des regrets éternels.

Bien sûr, idéalement il faudrait être consciente qu’on vit sa dernière grossesse au moment où on la vit pour pouvoir la savourer pleinement. Oui mais voilà, parfois tout va tellement vite qu’on peut passer à côté de cette prise de conscience, et passer ensuite le reste de notre vie à courir après des sensations perdues.

Pour Carole, la maternité démarre avec une menace d’accouchement prématurée, puis une césarienne suivie d’un baby-blues éprouvant, mais qui ne l’empêche pas de penser très vite au prochain enfant. La 2e grossesse tarde un peu mais sa petite Thelma vient compléter le tableau de famille qui semble au complet.

Mais contrairement à son mari, pour Carole, il n’était pas écrit que cette 2e fois serait la dernière, et malgré le bonheur immense que lui procurent ses enfants, un sentiment d’inachevé persiste au plus profond d’elle-même. C’est comme si elle n’avait pas réussi tout ce qu’elle fantasmait d’une grossesse et d’un accouchement, et qu’elle ferait certainement mieux si elle tombait enceinte une troisième fois.

Alors comment gérer au quotidien ce sentiment qu’on a encore quelque chose à régler avec la maternité ? Comment être sûre que c’est une réelle envie et pas juste une lubie ? À quel moment accepte-t-on de renoncer pour s’aligner avec l’autre ? Comment se décider à tirer un trait sur cette « dernière fois », et être certaine que c’est la bonne décision ? Autant de questions que Carole n’a pas fini de se poser, et son témoignage vous permettra certainement de cheminer avec elle vers votre propre réflexion, ou peut-être de savourer d’autant plus, chaque moment précieux de votre maternité.

 

LES TEN TIPS DE CAROLE

  1. Prendre des photos de votre grossesse. Je suis celle qui prend tout en photo et tout le temps mais je n’ai pas de belles photos de mes grossesses. N’hésitez pas à vous photographier dans un miroir. Même si les photos ne sont pas « instagrammables », parfaites…vous allez être tellement contentes de les voir dans quelques années. Et puis demandez à votre mari de vous photographier ou offrez vous une séance avec un(e) photographe !
  2. Acceptez de demander de l’aide ! On aime tellement tout gérer, montrer que l’on est capable mais le contexte est particulier et il faut accepter de montrer quelques faiblesses/signes de fatigue. Dans notre société actuelle, la famille n’est plus forcément à proximité ou disponible alors il faut trouver des moyens de se faire aider. Augmentez vos quotas d’heures de ménage si vous avez les moyens, entrez dans des groupes d’entre-aide entre maman (repas cuisinés pas d’autres mamans par ex..), demandez à vos amies ce dont vous avez vraiment besoin…
  3. Préparez votre faire-part. Par superstition je n’avais pas voulu me pencher sur cette question. J’ai mis 6 mois à les envoyer! Choisissez au moins le modèle et faites la liste des envois + adresses, c’est toujours ça de pris sur le temps à passer à vous occuper de votre bébé ou à dormir !
  4. Le conseil que je donne toujours à une future maman en stress sur la réaction de son aîné est de le mettre à contribution le jour de l’arrivé du bébé à la maison. Lorsque vous arrivez de la maternité c’est à votre enfant d’ouvrir la porte et faire la visite guidée de la maison à son petit frère ou sa petite sœur. Ça aide beaucoup je trouve pour qu’il se sente à sa place, prêt à accueillir le petit nouveau.
  5. Pour mes bébés, j’avais un cahier de grossesse. J’aimais noter les petits maux de grossesses, les idées de prénoms, mes doutes… c’est précieux pour vous et pour eux !
  6. Parlez avec le papa. Vous allez devoir retrouver un équilibre de couple et ce n’est pas chose facile. Comme nous avons eu des enfants qui ne dormaient pas, on a rapidement mis en place un système de « je fais la nuit, tu fais le matin » et ça a sauvé l’ambiance à la maison !
  7. Achetez au fur et à mesure. Rien ne sert de surconsommer donc ne vous ruez pas dans les magasins avant l’arrivée de votre bébé. Apprenez à le connaître et à voir vos besoins. Les soldes c’est tentant mais là pareil posez vous toujours la question « en a t’il vraiment besoin ? N’en ai je pas déjà 3 identiques ? ». J’avoue avoir acheté souvent des vêtements plus grands pour que mes enfants puissent les porter plus longtemps ! Alors mon fils et mon mari se moquaient de moi (« ce n’est pas un t-shirt mais une robe 🙂 ») mais finalement cette technique m’a permis de voir mes enfants avec des vêtements que j’aimais beaucoup pendant 2 ans dedans. J’ai eu l’impression de ne pas consommer pour rien.
  8. Trouvez LA sage-femme qui va vous accompagner. Depuis que j’ai tourné avec des sages-femmes j’ai une adoration sans fin pour ce métier. Pour ma deuxième grossesse j’ai eu la chance d’avoir une super et incroyable sage-femme à l’hôpital (hello Delphine). Je sais que l’on ne choisi pas, que c’est la loterie le jour j…alors si vous ne tombez pas bien, que vous avez un accouchement compliqué, il faut ABSOLUMENT que vous trouviez une sage-femme libérale pour votre suivi qui puisse vous écoutez, vous épauler. J’ai eu beaucoup de complications lors de mon allaitement avec Thelma et c’est vraiment la sage-femme (hello Anne-Sophie) qui m’a aidé à traverser cette période avec sérénité. Je vous souhaite de trouver celle qui vous marquera à vie !
  9. Dormez avec votre bébé. J’étais tiraillée car on me disait qu’il ne fallait pas l’habituer à dormir avec nous, j’avais peur de l’écraser …pourtant j’ai tellement été réveillée dans la nuit que j’ai fini par lâcher et dormir avec lui. Et quel bonheur ! Bon ça c’est un conseil d’une fille qui a eu des enfants qui n’ont dormi qu’au bout de 18mois donc ça vaut ce que ça vaut hein !
  10. Écoutez Bliss ! Je sais c’est facile mais je le pense vraiment ! Ça vous aidera sûrement à ne pas vous sentir trop seule, à vous sentir comprise, entourée, préparée…alors laissez vous emporter dans les aventures et les témoignages de Clémentine !

BLISS CLUB

À PROPOS