EP117 – LUCIE, J’AI FAILLI NE JAMAIS ME RÉVEILLER

Une cicatrice qui parle d’elle-même

C’est l’histoire d’une cicatrice, l’une de celles dont la simple vue raconte une épreuve. Une cicatrice qui traverse de haut en bas le corps d’une jeune femme pourtant en pleine santé. Une jeune femme qui avait juste prévu d’accoucher en pensant que son corps serait respecté. 

Les violences obstétricales

Aujourd’hui, on connaît mieux le terme “violences obstétricales”. On sait qu’il recouvre un tas de comportements violents, non justifiés et non consentis, pratiqués par le personnel médical sur des femmes qui viennent les consulter ou accoucher en confiance. 

L’expression abdominale fait partie de ces pratiques condamnées et interdites par la Haute Autorité de Santé. Depuis 2007, les médecins qui pratiquent ce geste, qui consiste à exercer une forte pression sur le ventre d’une femme en train d’accoucher, sont donc dans l’illégalité. 

L’expression abdominale : un geste inutile et dangereux

Quand elle s’apprête à mettre au monde son troisième bébé, Lucie a déjà été sensibilisée à l’expression abdominale lors de ses deux précédents accouchements. Elle sait que c’est un geste inutile et dangereux. Mais elle est loin de s’imaginer que ce jour-là, il va presque lui coûter la vie. 

Dans ce nouvel épisode de Bliss.Stories, Lucie revient sur ce qui lui est arrivé il y a seulement 3 mois. Et elle a bien l’intention de profiter de la vie pour dénoncer cette pratique pour que ce qui lui est arrivé ne se reproduise plus jamais.

————————————————————

Le compte Insta de Lucie : @babyatoutprix

Add to cart

TOUT BLISS

À PROPOS