Anne-Sophie : Accouchement classique vs accouchement naturel

Dans cet épisode, Anne-Sophie raconte ses deux accouchements radicalement opposés. Le premier se passe en France, de manière « classique », mais pas exactement comme elle l’avait rêvé. Pour le deuxième elle est en Angleterre, où elle met de côté ses préjugés, et décide de tenter l’accouchement naturel.

Le Blog d’Anne-Sophie : http://www.fashioncooking.fr/
Son compte Instagram : @fashioncooking
Crédit photos : @lacabinedemargaux
6 Comments
  • Sarahco
    Posted at 23:37h, 28 avril Répondre

    Le gaz hillarant existe aussi en France dans certains endroit comme à Cognac par exemple 😉

  • Apo
    Posted at 16:33h, 20 septembre Répondre

    Il existe des maternités dites « physiologiques » mais effectivement il faut se renseigner; chercher sur internet, trouver des groupes de soutient types »accouchements naturels »…. J’ai la chance d’en avoir une tout près de chez moi, (maternité de Roubaix!) et même si c’est mon 1er bébé… je veux tenter un accouchement « pas trop médicalisé » 😉

  • Pauline
    Posted at 01:10h, 10 novembre Répondre

    J’ai beaucoup apprécié ce témoignage. J’ai une histoire à peu près similaire à quelques détails près. Pour ma part les 2 accouchements dans le même hôpital dit « classique » de région parisienne « populaire ». . Il y a beaucoup de sentiments et petits détails sur lesquels je suis 1000 fois d’accord. Vous avez laché un petit et minuscule « un recenti animal ». C’est exactement ça. C’est ce dont j’ai envie de crier sur tous les toits C’est ce que je transmettrais à mes enfants (Garçon et fille) ainsi qu’à tous celles et ceux qui sont près à entendre un choix qui est parfois mal pris dans notre pays (on m’a dit que je voulais faire ça pour « me la peter »). Mes grossesses, accouchements et maternités m’ont réconciliés avec mon « moi-primitif ».
    Je rêve que l’influence societale française change. Qu’on apprenne aux jeunes femmes et filles que leur corps leur appartiennent et qu’on leur apprenne comment il fonctionne pour qu’elles fassent le choix qui leur correspondent intimement.

    J’en profite pour vous remercier pour ce sujet de podcasts parce que je pense que c’est par ce genre d’initiative que nous arriverons à, faire évoluer les choses sur ce sujet qui est vieux comme le monde et si naturel mais pourtant si taboo. Merci encore

  • Alexiane
    Posted at 14:19h, 27 novembre Répondre

    Cela me fait plaisir d’entendre le récit d’une femme qui a accouché sans péridurale.
    C’est fou comme les choix des femmes sont souvent jugés et catalogués. Simplement, on est libre de faire comme on veut !

    J’ai accouché sans péridurale à Clermont-Ferrand, CHU ESTAING, j’ai pu profiter d’une salle physiologique, de bains, et d’un super accompagnement de la part de 2 sages-femmes extraordinaires; Elles m’ont aussi proposées le gaz hilarant, mais je n’ai pas voulu en prendre, je voulais garder le contrôle haha !

    Mon accouchement s’est très bien passé, un bébé de 3k6 sans problème.

    Je fais parti des femmes qui veulent garder le contrôle, je fais confiance à la nature, à mon corps, je ne voulais pas avoir peur de tout. Je me disais juste, je vais donner tout ce que je peux, et je verrais comment ça se passe; Pour ma part, le corps médicale doit être là pour aider, accompagner, proposer des solutions quand il y a vraiment besoin, mais pas pour contrôler les accouchements à notre place. Il n’y a que la femme qui accouche qui est maîtresse de son accouchement.

  • CAMILLE
    Posted at 12:47h, 29 novembre Répondre

    Mais si, le gaz hilarant existe en France, dans tous les hôpitaux, il est utilisé pour de petites anesthésies. Il suffit de le demander. Les hôpitaux ne le proposent pas pour les accouchements, car pour eux la péridurale reste 1000 fois plus pratique à gérer, en terme de planning et de personnel.

    En ce qui me concerne j’ai accouché à Lyon, dans un hôpital réputé, mais n’encourageant pas particulièrement les accouchement sans péridurale.
    Je m’y suis donc préparée en parallèle avec des sages-femmes en libéral, et j’ai demandé le gaz, qui m’a été apporté sans problème le jour J, et qui m’a effectivement beaucoup aidé!
    Je recommande aussi les techniques de respiration et de « chant prénatal » fait par le papa au niveau des lombaires pour me détendre, sur les conseils d’Elisa Boillot, sage-femme aux conseils précieux!

  • SOnia Danse Prénatale
    Posted at 14:58h, 14 mars Répondre

    Bonjour, Magnifique récit !!! J’ai vécu aussi un premier accouchement classique et un Second physiologique avec un accompagnement global. J’ai donné naissance à mon enfant dans la baignoire : un moment inoubliable.
    Je le raconte ici si cela vous dit : https://danse-prenatale.com/suivi-de-grossesse-pourquoi-jai-choisi-laccompagnement-global/
    Plein de belles choses à vous
    Sonia Danse Prénatale

Post A Comment