BLANCHE, LA GROSSESSE POUR TOUTES!

Blanche n’a jamais pensé que son homosexualité serait un barrage pour faire des enfants. Alors quand avec Marion, sa compagne, elles décident de se lancer dans l’aventure de la PMA, elle est pleine d’espoir et d’enthousiasme. Mais leur enthousiasme fut mis à rude épreuve par manifs anti « mariage pour tous » de l’époque avait de quoi de nombreuses tentatives infructueuses,

Dans cet épisode, Blanche nous raconte le long chemin parcouru pour qu’elle et sa compagne deviennent enfin les mamans qu’elles rêvaient d’être.

LES TEN TIPS DE BLANCHE

1- Trouver une sage-femme qui comprenne vos envies et vos attentes.

2- Le sacro-saint coussin de maternité/allaitement. C’est mon meilleur pote pendant la grossesse pour trouver une position confortable ou soulager les jambes lourdes.

3- Prenez du temps à deux avant l’arrivée de bébé, ça sera plus difficile dans les mois qui suivent la naissance et essayer de faire la même chose après l’arrivée de bébé quand vous vous sentez prêtes à le laisser à quelqu’un quelques heures ou même 1 heure le temps d’un café dans le bar en bas de chez vous.

4- Après l’accouchement ne pas jouer à la Wonder Mom et accepter qu’il faut du temps pour se remettre d’un accouchement…Alors on n’hésite pas à dire aux ami-e-s qu’on préfère attendre un peu avant de leur présenter bébé que ça soit à la maternité ou à la maison, on a le temps!

5- Si vous souhaitez allaiter, surtout, surtout, soyez accompagnées par une conseillère en lactation IBLC ou par une sage-femme avec un DU en allaitement et lactation humaine (ou par une animatrice de La Leche League ) qui sont les seuls professionnels de santé avec une formation sur l’allaitement. Les professionnels de santé manquent grandement de formation sur l’allaitement et peuvent sortir des énormités aux mamans allaitantes (oui même les sages-femmes).

6- Encore pour l’allaitement: les coquillages d’allaitement! Ma sage-femme m’en avait parlé et je les ai adoptés: ils aident à la cicatrisation en cas de crevasses, aident à stimuler la lactation et l’effet de fraicheur qu’ils procurent quand on les mets est super agréable.

7- L’écharpe de portage, LE truc indispensable pour moi. Notre écharpe nous a permis de survivre à la période des pleurs du soir avec Louison et de nous déplacer tellement plus facilement qu’avec une poussette (et en plus c’est beaucoup plus naturel pour bébé d’être porté). Pour celles qui auraient peur des nœuds, je vous conseille la Boba Wrap. Elle est super simple à nouer et on a pas besoin de la défaire à chaque fois. Les ateliers de portage c’est chouette aussi!

8- Je me suis acheté quelques jolies fringues après l’accouchement histoire de ne pas avoir à remettre trop longtemps mes fringues de grossesse. J’ai pas dépensé une fortune mais avoir des vêtements sympa pour s’habiller quand on a la tête dans le guidon et les hormones qui font le yoyo c’est chouette (futile mais chouette).

9- Accepter qu’un bébé n’est pas un robot qu’on règle. Que ça soit au sein ou au biberon, on donne à manger quand son bébé demande parce que c’est lui qui sait et tant pis si il a fait 12 tétées ou 6 tétées, si il a fini son biberon ou pas. On écoute son bébé et on lui fait confiance et puis faites-VOUS confiance aussi hein… Si la courbe de poids est régulière alors c’est parfait. (et c’est la même pour le sommeil parce que ce qu’on nous dit pas assez c’est que le sommeil est acquis entre 3 et 4 ans…Eeeeeeet ouais alors on ne se stress pas si bébé se réveille encore la nuit à 10 mois, si tu le prends avec toi dans le lit pour finir une nuit correcte, même ta voisine du 3ème étage le fait.)

10- Se dire que ça ne dure pas. Les nuits trop courtes, les pleurs du soir, les coliques, ça ne dure pas!

1Comment
  • Isabel
    Posted at 20:24h, 27 janvier Répondre

    Hello !
    Merci pour cet épisode rempli de vérité et d’émotions ! Votre histoire me met tellement du baume au cœur !! Félicitations pour la naissance de Gustave et de Louison, j’espère que toute votre petite famille se porte bien. Ayant fait un don d’ovocytes l’année dernière, j’ai pu goûter aux joies de la stimulation et de la PMA sans même la vivre pour moi, alors je comprends les aléas, les doutes et les peurs que vous avez pu ressentir. Le 15 janvier dernier, le comité de bioéthique donnait son accord pour ouvrir la PMA aux femmes seules et aux femmes en couple, la PMA pour toutes, et remboursée par la Sécurité Sociale… OUI ! Vivement ! Et oui, remboursée, car concevoir un enfant c’est tout à fait naturel et on ne devrait pas avoir à marchander ce processus de vie tout ça parce qu’on est homosexuel ou infertile. Je suis aussi pour la GPA, car je suis pour l’égalité absolue et je ne vois pas pourquoi deux hommes qui s’aiment ne pourraient pas avoir ce droit d’enfanter et d’élever leurs enfants… Comme tu dis Blanche, ce qui compte c’est le patrimoine émotionnel et éducatif que l’on offre à notre enfant qui prime sur le patrimoine génétique,.. Et pour pour les ménages homoparentaux, l’enfant s’associera toujours à une présence féminine ou masculine en plus de ses deux parents, que ce soit à travers une tante, un oncle, un(e) ami(e) proche, un grand-parent… Tant qu’on lui donne l’amour qu’il mérite, il s’épanouira sans problème. Il est temps de casser les codes et de vivre avec notre temps, dans l’amour et la diversité !

Post A Comment