ÉPISODE 17- NIKKI, LE DEUIL PÉRINATAL

Dans une vie idéale, le mot deuil ne serait jamais associé au mot naissance, les bébés viendraient tous au monde en parfaite santé et les futurs parents vivraient une grossesse sereine et sans encombre. Oui mais voilà, dans la vraie vie, malheureusement, le mot deuil s’invite dans certaines familles, sans qu’on ne lui ait rien demandé, sans qu’on soupçonne même son existence dans ces moments là. Alors les futurs parents se transforment en guerriers, et tentent de combattre l’impossible. Nikki est une de ces guerrières, et je la laisse vous raconter comment elle a réussi à traverser, probablement la pire épreuve de sa vie.

L’Instagram de Nikki: @nikkipetersenfilm

LES TEN TIPS DE NIKKI

1. Ne pas culpabiliser de ce que vous n’arrivez pas à faire. Si vous ne pouvez pas allaiter, si vous n’avez pas le temps de faire une purée de légumes bio pour votre bébé, si vous vous endormez dans une réunion… on est toutes des mamans super, mais on ne peut pas être parfaites, et ce n’est pas grave.

2. Mes produits de beauté fétiches compatibles grossesse sont: le vernis de Kure Bazaar avec son dissolvant 100% naturel, le déodorant Schmidt’s, et la fameuse Bi-Oil qui (je pense) m’a épargné des vergetures.

3. Ecouter votre corps, il sait de quoi il est capable. J’ai réussi à courir jusqu’au 5ème mois quand j’étais enceinte de Julien, et du jour au lendemain, mon corps a dit stop. Pour la suite, le yoga prénatal m’a sauvé la vie.
4. Faites une écho de datation a 5 semaines pour exclure une grossesse extra-utérine, chose qui arrive dans 1 à 2% des grossesses. Si on s’en aperçoit suffisamment tôt, on peut parfois être traitée par médicaments et éviter de se faire opérer.
5. Voici les affaires qui m’ont servis le plus: la fameuse poussette Yoyo + avec un adaptateur pour le Cybex Aton Q, comme ça on a toujours un siège auto quand il faut prendre la voiture ou un taxi, le kit à langer portable de Skip Hop, et la balancelle Mamaroo que l’on appelait la « chaise de l’espace. »
6. Chantez des chansons à votre bébé pendant qu’il est dans votre ventre, je suis convaincue qu’ils les reconnaissent après la naissance et que ça les apaise tout de suite!
7. Si vous perdez un bébé, peu importe le stade de la grossesse, laissez-vous le temps de ressentir tout ce que vous ressentez, le temps de faire le deuil, le temps d’être en colère, le temps de pleurer, le temps de redevenir bien dans votre corps. Et surtout, si vous en avez envie, parlez-en autour de vous. Vous verrez que vous n’êtes vraiment pas seule.
8. Si vous êtes complètement à bout dans les premiers mois, tirez plein de lait et payez vous une nuit de sommeil chez « Ma Bonne fée » par exemple, (ou une nuit chez mamie et papi). Pour moi, c’était le meilleur cadeaux qu’on m’ait offert!
9. Pour les nausées de grossesse extrêmes, je n’ai jamais trouvé de solution miracle, mais les petits repas fractionnés, l’acupuncture, l’ostéopathie, et l’air frais m’ont aidée un tout petit peu. Et même si c’est dur, vous rappeler que c’est pour la bonne cause peut aider aussi (parfois!). N’hésitez pas à en parler autour de vous–c’est d’autant plus dur quand on doit garder le secret pendant le 1er trimestre.
10. Faites plein de photos mais aussi des vidéos. C’est incroyable à quelle vitesse ils changent, et aujourd’hui, je suis tellement contente de pouvoir écouter sa petite voix à 4 mois et 15 mois et 2 ans, de le voir souffler ses premiers bougies, de le voir danser et tomber quand il savait à peine marcher… ce sont des moments précieux qui passent bien trop vite, et j’adore les revivre.


Le livre Bliss-Stories sur la grossesse et l'accouchement décomplexé sort très bientôt et vous pouvez déjà le précommander! Joie!