ELODIE, UNE DÉPRESSION POST-PARTUM

Avant on n’en parlait pas, mais ça c’était avant.

Depuis quelques années, les langues heureusement se délient, autour de ce véritable trouble psychiatrique qu’est la dépression post-partum. Inexplicable, impalpable, incompréhensible souvent, elle touche pourtant 10 à 15% des mères en France. Autant vous dire une petite armée. Une armée silencieuse, qui n’ose pas dire l’indicible, parce que ça ne se fait pas, et que la naissance d’un enfant se DOIT d’être un moment de félicité et non pas d’effondrement.

Dans ce nouvel épisode, c’est Elodie qui lève le voile sur cette étape complexe de sa maternité et nous raconte son histoire, celle d’une jeune maman de deux enfants à qui on disait qu’elle avait tout, mais qui pourtant n’avait plus envie de RIEN.

Entre descente d’organes, hypnose et secret de famille, je vous laisse découvrir ce récit singulier, riche et instructif… bref, la vie, en vrai.

Le compte Insta d’Elodie: @odetteetlulu

LES TEN TIPS D’ÉLODIE

1 – Ne pas culpabiliser. Faire entrer un petit être dans sa vie et ne pas se sentir transcendée d’amour d’emblée comme on peut le lire ou l’entendre dire un peu partout ne fait pas de toi une mauvaise mère ou quelqu’un dénué de sentiments. L’approche de la maternité peut parfois prendre plus de temps et est différente d’une jeune maman à l’autre. Ne jamais être trop dure envers soi. C’est plus facile à dire qu’à faire mais tu viens d’accoucher, tu as droit à toute la bienveillance du monde.

2 – Ne pas hésiter à ouvrir son coeur sur les difficultés rencontrées à ton mec, ta meuf, tes proches en règle générale. S’occuper d’un nourrisson n’est pas inné, le congé maternité pas toujours évident et épanouissant. C’est pas grave, ça ne fait toujours pas de toi une mauvaise maman.

3 – Ne pas hésiter à pleurer sous la douche quand c’est trop. Mon petit conseil décompression (dépression haha) : n’hésite pas à mettre « Creep » très fort et pleurer comme dans un film américain, donne tout, personne te voit et dieu que ça fait du bien de lâcher prise.

4 – Si tu penses que ton baby blues dure peut-être un peu trop longtemps comparé à ce qui est annoncé, n’hésite pas à consulter des professionnels, ils sont nombreux, très compétents et t’aideront à te guérir en prenant soin de toi. 10% des femmes qui accouchent font une dépression du post-partum.

5 – Tu n’es pas seule.

6 – Si tu sens une pesanteur étrange au niveau du vagin et que tu freak out, respire sista. Je te promets que ça va se régler soit quand tu arrêteras d’allaiter, soit lorsque tu auras repris ton cycle.

7 – Tu n’es pas seule, je te l’ai déjà dit ?

8 – Tu es belle.

9 – Tu viens de donner la vie. Je sais, c’est dur.

10 – Mais ça va carrément le faire, je te le promets.

No Comments

Post A Comment