EP79 : Vivre après le Bataclan

EPISODE 79- AURÉLIE, LA VIE PLUS FORTE QUE TOUT

Le choc d’une maternité endeuillée

Certaines trajectoires de mères ne ressemblent à aucune autre. En effet, certaines femmes sont victimes d’une déflagration qui modifie tout, et se retrouvent à devoir vivre leur maternité dans le deuil et l’absence. Et s’il n’est déjà pas évident de porter la vie, cela l’est encore moins quand on côtoie la mort. Comme un 13 novembre 2015, au Bataclan.

Le 13 novembre 2015, au Bataclan

Aurélie a perdu Matthieu, le 13 novembre 2015, au Bataclan. Elle était alors enceinte de leur deuxième enfant, la petite Thelma, qu’elle allait devoir élever, seule, dans les débris d’un monde changé à jamais. Mais comment continuer après un tel malheur ? Comment scinder son cœur en deux pour d’un côté côtoyer les ténèbres, et de l’autre mener son corps vers la lumière ?

L’exil, la reconnexion au bonheur et l’écriture

Il y a eu d’abord le temps de l’exil pour retrouver ses racines. Puis celui de l’accouchement pour se reconnecter au bonheur. Et ensuite celui de l’écriture pour raconter l’histoire dans l’Histoire. Son livre, « Nos 14 novembre » (Éditions JC Lattès), est une merveille, que je vous invite à lire, si ce n’est pas déjà fait.

A mon micro, Aurélie raconte l’histoire de sa maternité endeuillée où la vie a pourtant fini par triompher. ⁠

L’Instagram d’Aurélie : @aureliesilvestre

LES TIPS D’AURÉLIE

  1. Prendre soin de soi ! Si on va bien, les enfants iront bien !
  2. N’écouter que soi ! Une mère n’est pas toujours celle qu’elle voudrait être mais elle fait de son mieux. TOUT VA BIEN !
  3. Déléguer ! Trouver une baby-sitter qui sera meilleure que nous les jours où on en a marre !
  4. Rire (fort et avec les autres mamans) ! Raconter ses galères, les partager ! On est toutes dans le même bateau et il y a plein de moments qui nous laissent exsangues mais qui, une fois racontés, deviennent hilarants !
  5. Danser ! Tous les soirs après le dîner, avec la musique trop forte et des rondes qui font tourner la tête.
  6. Parler ! Raconter ses journées, dires ses envies, partager ses frustrations. Dire toujours la vérité.
  7. Kiffer ! Trouver ce qu’on aime faire avec les enfants et ne pas se forcer à faire ce qui nous ennuie ! Tout le monde n’aime pas jouer à la poupée !
  8. Lire des histoires ! Mère et enfants, collés-serrés dans le canapé, bisous à portée de fronts et pieds enlacés.
  9. Ne pas oublier que l’ennui rend créatif ! C’est toujours bon de se le rappeler au début de l’hiver, quand les week-ends à la maison vont s’enchaîner !